Fédération Syndicale Unitaire
Publicité

Syndicat National de l’Administration Scolaire Universitaire et des Bibliothèques - Fédération Syndicale Unitaire


Accueil du site > Infos pratiques > Retraites | 3 juin 2014

Manifestation nationale unitaire des retraités le 3 juin à Paris

Une austérité inacceptable !

Lire la suite ICI

Communiqué de presse ci-après

UCR CGT – UCR FO – UCR CFTC – UNIR CFE/CGC – FSU – Solidaires – FGR-FP – LSR - UNRPA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

- Les retraités des organisations CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR et UNRPA ont manifesté massivement le 3 juin à Paris où 20 000 personnes se sont rassemblées.

- Elles revendiquent le maintien du pouvoir d’achat des retraites et la revalorisation immédiate de toutes les pensions.

- Les retraités exigent la mise en place de la loi d’adaptation de la société au vieillissement dès le 1er janvier 2015 et son financement pérenne dans le cadre de la Sécurité sociale à hauteur des besoins.

- Les organisations CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR et UNRPA ont décidé de poursuivre la mobilisation en se rencontrant le 12 juin pour la défense du pouvoir d’achat des retraites, de la Sécurité sociale et des services publics.

Paris, le 3 juin 2014


Plusieurs milliers de personnes, venues de toute la France, manifestaient mardi à Paris pour réclamer une augmentation du pouvoir d’achat des retraités et une meilleure prise en charge de leur perte d’autonomie, a constaté une journaliste de l’AFP.

> En banderole de tête du cortège, parti vers 13H30 de la place Joffre (7e arrondissement) et qui se dirigeait vers Montparnasse (14e), était inscrit : "Les retraités disent non au plan d’austérité".

> Huit organisations ont appelé à manifester mardi, dont les syndicats de retraités CGT, CFTC, CFE-CGC, FSU, FO et Solidaires, mais aussi trois associations.

> Dans une marée de drapeaux syndicaux, des pancartes disaient : "François quand ton +ennemi+ respire, les salariés et retraites étouffent" et "Hollande... Valls, nos retraites aussi !".

> Le gel des pensions, annoncé dans le cadre du plan d’économies en avril, "est inacceptable", a réagi Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, présente à la manifestation : "Nous voulons dire que les retraités ne sont pas des privilégiés. Un sur deux a une pension de 1.260 euros et 11% vit en dessous du seuil de pauvreté".

> "La retraite, a-t-elle ajouté, c’est le fruit d’un travail pas un luxe, nous demandons au gouvernement de mettre fin au gel des pensions et de mettre en place des mesures qui permettent aux retraités de vivre dignement".

> Pour François Thiery-Cherrier, secrétaire général CGT retraités, la présentation du projet de loi sur le vieillissement en conseil des ministres ce mardi est un "premier effet de la mobilisation".

> Ce texte, centré sur une amélioration des aides financières permettant de rester le plus longtemps possible à domicile, avait été dévoilé le 12 février par le précédent Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Ses mesures, centrées sur une revalorisation de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile et l’adaptation des politiques de logement, transport et urbanisme, doivent être financées par les 645 millions d’euros par an provenant d’une taxe sur les pensions des retraités imposables (la Casa).

> "On peut penser que c’est une première réponse mais on attend de voir. Aujourd’hui face au plan de rigueur nous sommes inquiets sur le devenir de cette loi", a ajouté M. Thiery-Cherrier.

> Parmi les manifestants, dont une grande partie de retraités, Danièle Cherblanc, 68 ans, ex-salariée de la métallurgie venue de Dijon : "Avec le gel des retraites, la taxe de 0,3% (la Casa, NDLR), j’ai une perte importante de pouvoir d’achat (...) On part moins en vacances".

Documents